Select Page

Campus Urbain « Planification intelligente pour la ville durable », Paris, janvier 2016

Les 20 et 21 Janvier 2016 à l’UNESCO, s’est tenu le Campus Urbain de Paris qui a réuni environ 240 acteurs français de l’urbain. Cet événement a été organisé par la Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme (FNAU), l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme (IAU) et le Partenariat Français pour la Ville et les Territoires (PFVT), dans le cadre de la Campagne urbaine mondiale (WUC).

Les nouveaux enjeux de l’urbanisme

Partout dans le monde les villes font face à des enjeux nouveaux – changement climatique, équité, gestion des ressources, emplois, utilisation des nouvelles technologies – et doivent y apporter des réponses adéquates pour le bien-être de leurs habitants. Pendant 2 jours, de nombreux acteurs issus des collectivités locales, d’organisations de la société civile, d’entreprises, de professionnels ou de chercheurs) ont questionné sept thématiques :

  • Solidarité des territoires
  • Qualité de vie & inclusion sociale
  • Résilience au changement climatique
  • Services urbains et ville connectée
  • Nouveaux modèles économiques et innovation
  • Mobilité
  • Financement du développement urbain

La planification intelligente pour une ville durable

La planification intelligente est un processus ouvert et inclusif permettant la participation de tous les citoyens au projet de ville construit par les autorités locales. Cette approche permet en outre de mobiliser l’expertise d’usage des habitants, usagers et producteurs de la ville.

La planification est un processus adaptable permettant de prendre en compte les spécificités territoriales : sociales (inégalités, accès à la ville pour tous), environnementales (ressources naturelles, risques climatiques, etc.) ou économiques (emplois, etc.), ainsi que les projets existants au niveau local et leur articulation avec le niveau national.

En tant que processus réversible, la planification intelligente laisse la place à l’expérimentation pour tester les solutions proposées et en tirer des enseignements utiles pour les politiques urbaines de demain.

La planification intelligente est un processus réversible, permettant d’anticiper les évolutions du territoire sur le long terme et de proposer une vision prospective du développement urbain.

Les recommandations du Campus

Issus de ces échanges, le Campus Urbain de Paris a proposé des recommandations en matière de planification pour un développement urbain durable.

Les États ont été appelés à :

  • Présenter une vision à long terme du développement de leur territoire en définissant un cadre institutionnel, législatif et réglementaire ainsi que des outils de suivi permettant de garantir la cohérence entre les niveaux national et local.
  • Augmenter les ressources dédiées aux autorités locales, notamment par le transfert de compétences et la mise à disposition de moyens humains, techniques et financiers.
  • Agir au niveau local par la fourniture de services mais aussi en favorisant la coopération entre autorités locales, particulièrement entre les territoires transfrontaliers.

Les autorités locales sont invitées à :

  • Renforcer la gouvernance urbaine à travers l’élaboration et la mise en place d’outils juridiques, financiers et techniques. Il s’agit de proposer une vision politique de long terme pour le territoire et de favoriser l’intégration de tous les acteurs à cette vision via des processus participatifs.
  • Promouvoir le renforcement des capacités des populations, particulièrement des plus vulnérables (femmes, jeunes et personnes âgées, réfugiés) et réduire les inégalités.
  • Proposer des solutions adaptées à chaque contexte en termes d’infrastructures, de services urbains, d’espaces publics, de transports tout en tenant compte des spécificités culturelles et sociales du territoire.
  • Développer les outils de suivi et d’évaluation à travers le développement d’observatoires urbains, d’indicateurs pertinents ou l’élaboration de bases de données.
  • Améliorer la cohésion territoriale en renforçant la coopération entre les collectivités notamment entre les collectivités des espaces transfrontaliers.

Le milieu de la recherche et de la formation, les acteurs du secteur privé et les professionnels du développement urbain sont invités à :

  • Jouer un rôle majeur à jouer en matière de planification par le développement et la mise en œuvre de projets pilote intégrant les dimensions sociale, environnementale et économique. De plus, le développement de coalitions d’acteurs favorise l’innovation, levier pour un développement urbain durable.

La déclaration issue du Campus a été transmise à la Campagne urbaine mondiale et a contribué au document The City We Need, publié par la Campagne urbaine mondiale. Ce document a été versé en tant que contribution au nouvel agenda urbain qui a été défini lors de la Conférence Habitat III.

A lire

Les actes du Campus Urbain de Paris